LES ŒUVRES DISPERSEES DE VASARELY
20-10-15

10 JUIN – 23 AOÛT 2020

 

Les 27 œuvres présentées sont exceptionnelles. Non seulement elles ponctuent chaque période du plasticien mais elles sont en soi des œuvres jugées comme majeures par Victor Vasarely lui-même, qui les avait minutieusement sélectionnées pour les présenter au public.  Depuis 24 ans elles étaient soustraites au regard du visiteur.

Cette exposition est complétée d’une projection d’une partie des œuvres dispersées ainsi que de nombreux articles de presse et d’extraits de décisions de justice qui expliquent le processus de spoliation des collections de l’institution.

 

« Cette collection est destinée à porter témoignage, à éclairer l’itinéraire que j’ai parcouru pour en arriver à mes conceptions actuelles en tant que plasticien.

En ce sens, le musée didactique constitue l’un des deux grands pôles de mon œuvre, l’autre se trouvant à la fondation d’Aix-en-Provence ».

C’est en ces termes que Victor Vasarely parlait en 1977 du Musée didactique de Gordes dont il avait restauré, sur ses propres deniers, le château Renaissance afin d’offrir un lieu de dialogue monumental avec son œuvre peint.

Ce musée fermera ses portes définitivement en 1996 à la suite d’un arbitrage réalisé entre 1995 et 1997 et qui aboutira à la dispersion des œuvres, ainsi que d’une partie des collections du Centre architectonique aixois.

C’est une partie de ces collections, sauvée d’une vente aux enchères en 2013 et confiée à la garde de la Fondation par décision de justice, qui est présentée cet été.

La Fondation Vasarely conserve l’espoir, dans un avenir proche, d’exposer de nouveau des œuvres du père de l’Op’art dans le château de Gordes, ayant engagé ces dernières années une relation culturelle productive avec la commune, propriétaire du château.

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

Catch 2, 1945

Gouache et encre de Chine, 44 x 30 (x2) cm,

Donation inaliénable, Fondation Vasarely 1970 – 1996

 

 

 

Etude de mouvement les cloches, 1938

Gouache, pastel, encre de Chine

sur carton, 59 x 63 cm

Donation inaliénable 1974