Photo Opart – Vasarely Experience

的 12/06/23 至 15/07/23

https://www.fondationvasarely.org/wp-content/uploads/2023/06/header.png

Exposition de projets du département de photographie de l’université Moholy-Nagy d’art et de design (MOME, Budapest)

Du 12 juin au 15 juillet 2023

Exposants : Judit Bárány, Anna Bányász, Péter Drapkó, Anna Forgách, Soma Gonda, Berná Haupt, Amy Kudlák, Aliz Lörincz, Levente Molnár, András Pál, Adrienn Szöverffi, Ágnes Tar, Virág Tajti, Lukács Tompa, Máté Tóth-Heyn, Nikoletta Veres, Szabolcs Vida

Curateurs : Katalin Kárpáti, muséologue et Imre Drégely, photographe et professeur d’art (MOME).

Organisateurs : Timea Fábry : Cheffe de département (MOME)

ACADEMIE OP ART

Le projet éducatif du musée Vasarely (JPM) à Pécs, l’Académie OP Art, visait à réaliser une interprétation universitaire de l’héritage de Vasarely qui reflète notre époque en mettant en oeuvre l’exposition PHOTO-OPART Vasarely Experience. 

Les objectifs des projets de l’Académie OP Art sont de fournir aux étudiants une éducation artistique diversifiée, de créer une dialogue entre les générations d’artistes, de donner aux étudiants la possibilité de s’exprimer librement tout en rendant hommage à l’héritage de Vasarely et d’autres artistes de son époque. 

large_Banyasz_Anna_64151ea470

LA MISSION DE LA “NOUVELLE VISION” A TRAVERS LE PRISME DE LA LENTILLE DE VASARELY

Dans l’art de Victor Vasarely, le cinétisme est né de l’adaptation des innovations photographiques, où les unités plastiques en noir et blanc, les lignes floues et les points de ruptures structurent l’oeuvre cinétique. Ses études graphiques réalisées au début des années 1950 ont été révolutionnaires dans l’introduction de tendances de composition photographique modernes telles que le contraste positif-négatif, la facture, l’agrandissement et la déformation.

Pendant sa période en noir et blanc (1954-1960), Victor Vasarely a mené des expérimentation passionnées visant à capturer le mouvement et le temps en tant que quatrième dimension de la perception optique, dans le but de saisir la “nouvelle vision”.

Victor Vasarely et son épouse Claire ont construit ensemble l’oeuvre d’une vie, et leur engagement pédagogique – le musée didactique de Gordes (1970-1996) en est la marque -, a été constant. Le succès et l’intemporalité de la théorie de Vasarely sont illustrés par le fait que le programme de l’art optique et du cinétisme est incontournable dans les programmes universitaires actuels en art et en design.

Le point d’origine de l’art de Vasarely et de sa mission didactique se trouve au sein de “l’Atelier” (a Mühely, en hongrois), le lieu de rassemblement des talents en graphisme de l’époque, et qui était l’école privée du Bahaus hongrois.

À partir de la fin des années 60, Victor Vasarely, émigré en France et déjà célèbre dans le monde entier, a commencé à visiter de plus en plus souvent son pays d’origine dans le but d’organiser des expositions et de fonder des musées. Sa visite à l’Université d’Art et de Design Moholy-Nagy, où a été créée l’exposition PHOTO-OPART, a eu lieu le 7 mai 1968. Sur les photos, on peut le voir avec sa femme Klára Spinner, alors qu’ils sont à l’École des arts appliqués.

https://www.fondationvasarely.org/wp-content/uploads/2023/06/DE6_3075.jpeg

EXPÉRIENCES PHOTOGRAPHIQUES 2.0

Les oeuvres nées dans le laboratoire de l’université MOME de Budapest constituent le fil conducteur de l’expérience PHOTO-OPART de Vasarely. Les photographies exposées, les animations vidéo et les installations spatiales transcrivent les efforts actuels en, Forgach_Anna matière d’op art et de cinétisme, ainsi que leur message visuel toujours pertinent. 

Le projet de cette exposition collective a été déclenché par des événements anniversaires en 2022 : le 25ème anniversaire de la mort de Vasarely, le 50ème anniversaire de la Fondation Vasarely d’Aix-en-Provence et le 10ème anniversaire du jumelage de Pécs et d’Aix-en-Provence. 

L’exposition a été préparée dans le cadre de séminaires d’art photographique organisés en collaboration entre le département photographique organisés en collaboration entre le département de photographie du MOME et le musée Vasarely (JPM, Pécs), supervisés par l’enseignant en art Imre Drégely, ainsi que les muséologues Katalin Getto et Katalin Kárpáti.