VERA RÖHM, A la recherche de la beauté rationnelle

Rencontre avec l'artiste, visite guidée et dédicace du catalogue

mardi 8 août à 18h

 

En présence de Berthold Müller, Commissaire de l'exposition
et de Pierre Vasarely, Président de la Fondation Vasarely
La majCatalogue Rectoeure partie du travail de Vera Röhm se compose de plusieurs cycles de sculptures s’inscrivant dans la durée et la variation. À partir d’un vocabulaire riche en formes géométriques, épurées et évocatrices, l’artiste scrute inlassablement les différentes possibilités formelles d’une même idée. Ainsi les séries Ergänzungen (Intégrations) et Schattenobjekte (Objets d’ombre) entamées dans les années 70-80 qu’elle développe encore aujourd’hui.

La récurrence occupe une place essentielle dans sa réflexion d’artiste. La notion de temps est omniprésente par son entendement multiple et ses perceptions diverses. En associant inventivité et études scientifiques, Vera Röhm imprègne ses œuvres de rigueur et de poésie.

Autre point crucial dans son travail, le choix des matériaux qui dévoile son questionnement sur le concept d’alternance. Vera Röhm a souvent recours à des matières provenant de deux sources : la nature et l’industrie. Elles lui permettent d’explorer des pôles extrêmes, le naturel et l’artificiel, le construit et le déconstruit, l’ombre et la lumière.

Dans sa quête d’expression par la forme, Vera Röhm se sert de différents médias.

Ses sculptures peuvent être réunies pour des installations. La photographie utilisée comme esquisse dès le début d’un projet devient, à l’instar de ses dessins, œuvre

à part entière ; parfois même, l’écriture s’investit du même statut que celui donné à l’image.

 

Stephen Bann

Vera Röhm, with essays by Eugen

Gomringer and Stephen Bann,

Reaktion Books.

Extrait traduit de l’anglais